Séminaire de Mars avec Bruno MAULE

  • Post category:Infos

Un Séminaire particulier

Exercice de base Katate dori avec Christian et Sara

Ce séminaire était traditionnellement fait au printemps à Ronchamp par notre Doshu Kenjiro YOSHIGASAKI. Seulement voilà, le Covid est passé par là, et notre Sensei s’est éteint début 2021.

Bruno MAULE nous a gentiment proposé de le remplacer. Il est venu accompagné de 7 personnes, dont Sara que nous apprécions.

Est arrivé également, Christian de l’Allemagne, et Eric, notre sympathique mal-voyant, qui semble apprécier les cours de Bruno.

Le printemps, c’est la régénération. C’est le moment de voir plus loin et c’est pour nous le moment de présenter les examens. Marc, va donc se plier à l’exercice et présenter son 1er Dan. Christophe, lui va présenter un 3ème Dan qu’il a travaillé depuis de nombreuses années.

Katatedori

Bruno et Sara sur Katatedori tenkan

Katate Dori est à la base un excellent exercice de relation avec son Uke. Les principes de KI et de relaxation en sont les bases. Nous avons donc décliné ce soir une bonne partie de ses formes.

Espérons que Marc prenne bien les notes.

Une bonne nouvelle pour le Dojo de Ronchamp et Belfort

Que nous aurons la joie de vous annoncer qu’à partir de 2023. Un peu de patience…. 

Le samedi matin....

Le matin est un très bon moment pour parler du KI. Bruno nous parle des blocages que nous pouvons rencontrer. Quand ce n’est plus possible, il faut bouger le Ki du partenaire. Ceci doit se faire à l’unisson entre le corps et le placement du point unique tel que nous le percevons à cet instant.

Nous travaillons ensuite Katatedori et ses formes, tout en travaillant avec la distance (maaï)., un mouvement ample et relax. Il faut également faire la part entre une attaque de rue et un travail au dojo. Uchi Wanage, c’est d’abord technique avec un déroulé du bras, de l’intention comme vouloir frapper pour enlever un moustique sur le torse d’un Uké, mais c’est aussi prendre le Ki du partenaire pour provoquer sa chute, sinon ce n’est qu’un simple coup de poing.

Nous enchainons sur le premier kata de bokken, avec des précisions dans le quatrième mouvement de coupe. Il faut travailler en avançant le pied droit, tailler, puis se retourner face à uké, monter les deux pour pivoter ensemble, puis se lancer dans les huit directions.

Et voici Midi

Et le traditionnel repas chez Bruno à Ronchamp où nous recommandons son excellent accueil et sa buenissima friture de sandres.

Puis reprise avec deux examens en fin de soirée.

Exercice physiqueL’après-midi débute avec de la respiration assise meilleure que debout pour oxygéner le cerveau, ce qui est à la base de toute méditation.

Ensuite il est rappelé le Dojo doit être aussi le lieu de maintien de la condition physique avec des exercices parfois réalisés à deux.

Nous terminons ensuite katate dori, et Sensei Maule, nous a fait l’honneur de laisser donner des explications à Thierry et Jean-Paul.

Puis, c’est un travail explicatif sur les yokomens, notamment sur les trois premiers mouvements. Comme par exemple, sur le deuxième, il est préférable de se baisser en pivotant pour présenter le dos et se relever directement en face de uké pour envoyer du ki.

Puis vient le moment des examens de premier Dan, parfaitement exécuté par Marc (avant qu’il ne parte en vacances ).

Puis c’est Christophe, qui nous présenté son 3ème Dan, qu’il avait bien préparé en revoyant toutes les vidéos en vitesse accélérée, ce qui au final a donné un rythme fou à l’examen. Les ukés sont repartis un peu usés à la fin du Randori.

Dimanche Matin

L’excitation des examens de la veille étant retombée, le Dimanche est plus calme, avec des révisions et détails sur les hitoriWazas, et Ikyo waza ou Funagoki dans des situations de blocage fort pour travailler mieux notre Ki et notre relaxation. 

Quelques revues de mouvement comme pour le Shomen Sankyo, avec une version un peu différente.

Puis nous avons travaillé le Jo-Bokken, ou avec de nouvelles explications, nous y avons vu plus clair.

Le midi, nous nous sommes restauré au RHIEN. La nouvelle direction est très charmante et la cuisine toujours aussi bonne.

Pour le retour, nous avons ramené nos amis italiens sur la bonne route, en cherchant un station GPL. C’est finalement assez complexe à trouver, mais au final nous avons abouti à la station Total au Glacis (Bon à savoir).

Nous nous sommes salués et nous promettant de nous revoir prochainement à Ballingen, Navarro ou Crissolo.