Pourquoi des examens ?

Les examens font partie de la vie des Club d’art martiaux. Il ne s’agit pas d’une obligation. Cela vous permet d’évaluer votre progression et de se motiver. Si vous stressez, dites-vous que vos erreurs sont aussi importantes que votre réussite, car les instructeurs évaluent la qualité de leur enseignement et pourront corriger leurs cours en fonction de votre passage.

Les examens sont réalisés vers Janvier et Juin par vos instructeurs. Il y’a deux sortes d’examens :
  • Ki
  • Aïkido
Chacun ont leur importance. On ne peut progresser si les deux n’évoluent pas ensemble.
Si le passage des kyu est relativement aisé, le passage de Dan demande plus d’investissement en temps sur le tatami, étude personnelle et séminaires. Les instructeurs sont là pour vous aider.

Vous présentez votre Dan devant Maître Yoshigasaki ou devant Bruno Maule (9e Dan) lors de séminaires soit à Ronchamp, soit à l’extérieur, quelque soit le pays. Il nous est tous arrivé de rater ou de regretter d’être un peu juste… Ce n’est pas grave, cela n’a rien de personnel et il faut à tout prix retravailler ses manques pour être le plus honnête avec soi.

Bref, les passages de ceinture ou Dan, c’est le piment de votre pratique et rappelons-le, ce n’est pas une obligation.

Ki 

Examen de KiL’examen de Ki est constitué d’une série de tests réalisés par l’examinateur jusqu’au 1er Kyu. L’examen débute par un salut au Kami, aux instructeurs puis aux Ukes. Il se termine par un salut dans le sens inverse.

Shi Shin Toitsu Aïkido

L’examen d’Aïkido se pratique de manière souple, ample et élégante. Le pratiquant doit démontrer qu’il connaît les techniques en Hitoriwaza (seul) et Kumiwaza (à plusieurs). Le nom des techniques est annoncé par l’examinateur jusqu’au 1er Kyu. L’examen débute par un salut au Kami, aux instructeurs puis aux Ukes. Il se termine par un salut dans le sens inverse.

Fermer le menu