Séminaire 2019 Bruno Maule

Le test du ki ne doit pas être perturbé par le regard de l'autre. Il faut viser la racine du nez.

Ronchamp aime recevoir le séminaire international dirigé par Bruno Maule, 9ème Dan d’Aïkido, venu d’Italie avec des élèves de Novara et de Pavie. Les participants qui viennent de France, d’Allemagne et de Suisse  sont des habitués et apprécient l’accueil qui leur est réservé dans les gîtes de la région, l’hôtel du Rhien, la Maison d’hôtes du Parc et le sympathique Routier ‘Chez Bruno’ avec son fameux couscous du samedi.

Cela fait maintenant 40 ans que le Dojo de Ronchamp existe, sous la houlette de Pierrot CORNU. Il  y’a été formé moults Aïkidokas, dont les instructeurs des dojos de Beaucourt et Belfort.  Pour marquer cet anniversaire, un écusson commémoratif a été remis à chaque participant. 

C’est pour cette raison également que la venue de Bruno Maule est très toujours un moment fort dans l’approfondissement des connaissances de cet art martial.  

Un bon couscous pour Bruno de La Chaux de fond.
Travail du Jo avec Francesca et Pierrot

La formation a débuté donc le Vendredi soir avec avec une étude du Bokken (sabre) et des exercices de maniements et de coupes ainsi que le Jo (baton).

Le Misogi (exercice de méditation et respiration) avec le bokken a été travaillé.

Le Samedi a été très diversifié avec beaucoup de Ki, et des applications de mouvements dans des situations hors d’un dojo (agression dans la rue).

Ce travail du Ki est accessible à tout age, et permet de renforcer l’estime de soi, ce qui est très utile aux enfants.

 Le premier kata de jo (bâton) a été revu sous une forme avec 3 attaquants. L’après-midi a comporté des exercices de ki avec le jo sous forme de jeux très imaginatifs  où il s’agit par exemple d’attraper le bâton de son partenaire posé en équilibre sur le dojo. 

La séance s’est terminée par du Misogi à l’aide d’une cloche japonaise Suzu

Gaël, jeune Aïkidoka, démontre que son poids devient insoulevable.
Bruno explique que l'on peut ressentir le Ki d'une personne rien qu'à son attitude.

Le Dimanche matin a été plus tranquille. Nos amis de Stuttgart, confrontés à des  problème de batterie sur leur Cayenne (un mythe s’écroule) et la crainte de neige sur la Forêt Noire sont repartis plus tôt.

Ils ont ratés les exercices de travail à deux sur des prises, ainsi qu’une version expliquée par Bruno du premier kata de bokken. Dans tous ces exercices le Maaï et le Ki sont importants.

Thierry et Bruno bien en forme ce dimanche matin.
Des instructeurs prêts pour une nouvelle saison.

Bref l’aïkido tel qu’il est pratiqué au Dojo de Ronchamp, sous ses aspects multiples et variés est une voie d’harmonie intérieure, un bon moment de partage parfois ludique, qui vous ouvre l’esprit tout en vous dépensant physiquement.

Nous vous donnons tous rendez-vous pour le 20 Novembre 2020 !

Fermer le menu