Dimanche, corrections et petits bobos

Ce dimanche, la séance a commencé sur une réflexion sur le mouvement Koshinage qui a été supprimé par maître TOHEI. Le problème est qu’il a été introduit par des pratiquants du Judo. Il s’agit d’une technique très efficace avec un adversaire, qui projette par dessus les hanches. Mais le Judo est fait pour un adversaire, et l’Aïkido pour plusieurs attaquants pouvant être armés. Elle ne fonctionnera pas avec plusieurs attaquants car vous ne pouvez agir que pour projeter et non pas changer l’esprit de l’attaquant. Chaque art martial a ses avantages, et on ne peut comparer une Ferrari et une Jeep, car cela dépend du terrain. C’est la raison pour laquelle l’Aïkido est un art particulièrement efficace dans votre vie réelle, alors que d’autres sont meilleurs en compétitions ou pour les opérations militaires.

La suite du cours a été consacrée à quelques correctifs sur Jo et Boken. Ainsi, il faut bien comprendre l’environnement de l’exercice. Le Boken est en Shodan pour attaquer et en Gedan s’il faut reculer pour se défendre.

Radius et Cubitus en action, et travailler les tendons….

Nous avons ensuite travaillé sur Kenko taiso , sur les prises de mains en Kote Oroshi et Shiho Nage. A ce sujet, il est conseillé quand on est jeune de bouger et allonger les tendons, et ne pas se muscler avant d’avoir fini sa croissance. Nous avons poursuivi sur la respiration qui pourrait atteindre 30 secondes en expiration. Essayez pour voir ?

Sensei a terminé sur les petits bobos dus à l’age et préconise le soir de palper l’abdomen afin d’apporter un flux sanguin dans les parties malades (foie, prostate, ovaires..). Chaque jour, vous constaterez 1% d’amélioration et cela pourra vous éviter d’aller voir un Médecin. Pourquoi pas ?

La journée s’est terminée au Rhien, autour d’une petite pintade avec un pensée émue pour Govert, rentré en suisse suite à un claquage lombaire. Et Martine nous a fait une petite frayeur en fin de repas, mais heureusement sans gravité.

Fermer le menu